Salles de consommation: un pacte avec le diable?

Les salles d’injection supervisée, ou centres d’injection supervisée (CIS), ou encore Salles de consommation à moindre risque (SCMR) ont fait l’objet d’un dossier spécial dans notre rapport 2011-2012 sur l’usage de drogues en Fédération Wallonie-Bruxelles.

On y lira entre autres que trois études « evidence-based » (publiées dans le « Lancet », le « Canadian Medical Association Journal » et l’ »International Journal of Drug Policy ») y ont apporté des preuves chiffrées des gains que peut attendre la société d’un tel dispositif. Ceci tant en termes de réduction des « nuisances sociales » liées aux drogues, que de gains de productivité, de coût-bénéfice, d’overdoses évitées, de soins de santé épargnés, etc.

Diminution de l’usage de cannabis chez les jeunes ?

Selon les résultats préliminaires de la dernière enquête HBSC, qui a évalué en 2010 les comportements de santé de plus de 7000 jeunes de 12-20 ans scolarisés en FWB, l’expérimentation de cannabis (« au moins une fois au cours de la vie ») est relativement stable depuis 1998. En revanche, on observe une diminution de l’usager régulier de cette substance, tant au niveau de l’usage hebdomadaire que de l’usage quotidien.

22/03/2012: Pilules d’ecstasy contenant MDMA et PENTOBARBITAL

L’Institut Scientifique de Santé Publique nous a informés de l’analyse de plusieurs comprimés et poudres vendues comme de l’”ecstasy”, contenant du pentobarbital (pour les 4 échantillons détaillés ci-dessous) en plus de la MDMA (présente dans trois de ceux-ci). Ces comprimés ont été vendus dans la région de Bruxelles (et analysés le 13 mars 2012). Les échantillons avaient été remis à l’asbl Modus Vivendi par différents usagers, qui ont expliqué s’être sentis malades après avoir consommé plusieurs comprimés.

Consommation de drogues en Communauté française : Synthèse des dernières données épidémiologiques

Une grande partie du Rapport d’Eurotox 2010 sur l’usage des drogues en Communauté française est consacrée à la présentation de données épidémiologiques ou indicatives qui permettent d’approximer l’étendue et les caractéristiques de la consommation de drogues en Communauté française ou, plus largement, en Belgique. Nous en résumerons ici les principales tendances et observations, précédées des précautions nécessaires à une interprétation et une utilisation correctes de ces données.