Appel à participation: enquête sur le cannabis thérapeutique en Belgique francophone

L’usage de cannabis ne se limite pas aux stéréotypes extrêmes que constituent l’usage récréatif/hédoniste et l’usage addictif: de nombreuses personnes, en particulier des usagers réguliers, en consomment pour soulager des douleurs somatiques, de l’anxiété, des troubles du sommeil… ou simplement pour se détendre en soirée, comme en témoignait le sondage effectué en mai 2019 par le Vif, en collaboration avec Eurotox.

L’usage de cannabis en Belgique : une hausse aux explications et conséquences multiples

Le cannabis est, après l’alcool et le tabac, la substance psychoactive la plus consommée à travers le monde. La prévalence de la consommation reste particulièrement élevée, même dans les pays où le produit est interdit. L’interdit légal n’a donc apparemment pas l’impact dissuasif escompté et la Belgique n’échappe pas à ce constat. Ainsi, selon la dernière enquête HIS (Gisle & Drieskens, 2019) réalisée en 2018, près de 23% de la population belge âgée de 15 à 64 ans a déjà consommé du cannabis au moins une fois dans la vie, 7% au cours des 12 derniers mois, et 4,3% au cours des 30 derniers jours. L’usage « intensif » (au moins 20 jours de consommation au cours du derniers mois) concernerait 1,3% de la population belge. Un quart des jeunes de 15-24 ans a déjà essayé le cannabis, mais c’est […]

Cannabis et CBD, de quoi est-il question ?

Dernière mise à jour: février 2020

Récemment, de nouveaux produits issus de plantes de cannabis ont vu le jour sur le marché belge et français : des produits à base de cannabidiol (CBD). Le CBD est un cannabinoïde que l’on retrouve à l’état naturel dans les fleurs de cannabis, dans des proportions variables selon les variétés cultivées. Contrairement au THC, il n’induit pas d’effets psychotropes et agit d’ailleurs comme léger antagoniste des récepteurs cannabinoïdes: le CBD est ainsi connu pour atténuer certains effets du THC, en particulier ses effets anxiogènes et psychotiques (délires, hallucinations, paranoïa, etc. ; Zuardi et al., 2012).