Enquête sur l’usage de protoxyde d’azote (gaz hilarant)

Depuis quelques années, l’usage de protoxyde d’azote semble connaître un certain succès chez les jeunes. En 2018, 3,4% des jeunes wallons et 2,8% de jeunes bruxellois scolarisés dans le secondaire (3e année et plus) ont déclaré en avoir déjà consommé, le plus souvent de manière expérimentale ou occasionnelle. D’après les signalements émanant des intervenants de terrain, la consommation aurait depuis lors augmenté, et certains jeunes en consommeraient de manière régulière, ce qui peut avoir des conséquences sur leur santé (possibilité de troubles neurologiques). Afin de mieux comprendre ces usages, de décrire l’attitude des jeunes par rapport à ce produit et d’évaluer leur connaissance des risques associés, l’ULB a lancé une enquête sur ce sujet, en collaboration avec Eurotox.

https://survey.ulb.ac.be/survey3/index.php/447347?lang=fr

Pour en savoir plus sur le protoxyde d’azote:

https://prospective-jeunesse.be/cpt_article/le-protoxyde-dazote-gaz-hilarant-probleme-de-sante-publique-ou-epouvantail-mediatique/

Enquête COVID-19 & drogues : Rapport de la phase 2

Pour évaluer l’impact de la crise sanitaire et des mesures de restriction sur l’usage de drogues, Modus Vivendi asbl a lancé, en collaboration avec plusieurs partenaires européens (dont Eurotox), une vaste enquête en ligne.

Une première phase de l’enquête a eu lieu pendant le premier confinement, dont les résultats ont été publiés précédemment. Fin septembre, une deuxième phase a eu lieu, avec un focus particulier, cette fois-ci, sur l’usage en milieu festif. Cette deuxième phase a été menée en collaboration avec Eurotox.

Les principaux résultats de cette deuxième phase sont désormais disponibles.

Appel à participation: enquête sur le cannabis thérapeutique en Belgique francophone

L’usage de cannabis ne se limite pas aux stéréotypes extrêmes que constituent l’usage récréatif/hédoniste et l’usage addictif: de nombreuses personnes, en particulier des usagers réguliers, en consomment pour soulager des douleurs somatiques, de l’anxiété, des troubles du sommeil… ou simplement pour se détendre en soirée, comme en témoignait le sondage effectué en mai 2019 par le Vif, en collaboration avec Eurotox.

L’usage de cannabis en Belgique : une hausse aux explications et conséquences multiples

Le cannabis est, après l’alcool et le tabac, la substance psychoactive la plus consommée à travers le monde. La prévalence de la consommation reste particulièrement élevée, même dans les pays où le produit est interdit. L’interdit légal n’a donc apparemment pas l’impact dissuasif escompté et la Belgique n’échappe pas à ce constat. Ainsi, selon la dernière enquête HIS (Gisle & Drieskens, 2019) réalisée en 2018, près de 23% de la population belge âgée de 15 à 64 ans a déjà consommé du cannabis au moins une fois dans la vie, 7% au cours des 12 derniers mois, et 4,3% au cours des 30 derniers jours. L’usage « intensif » (au moins 20 jours de consommation au cours du derniers mois) concernerait 1,3% de la population belge. Un quart des jeunes de 15-24 ans a déjà essayé le cannabis, mais c’est […]