08/02/2018: Un décès suite à la consommation d’une poudre contenant de la cocaïne et un dérivé du fentanyl

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de la survenue en Flandre du décès d’un jeune homme faisant suite à la consommation d’une poudre contenant une faible quantité de cocaïne ainsi qu’une quantité importante d’un dérivé du fentanyl (methoxyacetylfentanyl).

A ce stade, l’enquête ne permet pas de préciser si la victime a acheté cette poudre auprès d’un dealer ou sur Internet, ni si elle en connaissait la composition. Néanmoins, l’usager n’était pas connu pour être consommateur d’opioïdes, ce qui laisse présager qu’il s’attendait à consommer de la cocaïne.

Nous n’avons pas la certitude que cette poudre circule actuellement sur le marché noir en Belgique, mais on ne peut l’exclure.

Pour plus d’informations concernant cette alerte, cliquez ici.

15/01/2018 : Identification de poudres contenant de l’atropine

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de la circulation de poudres de cocaïne et de kétamine contenant de l’atropine aux Pays-Bas et dans la région d’Anvers. Il est possible que ces poudres circulent dans le reste de la Belgique, et des cas similaires ont déjà été rapportés à plusieurs reprises dans les années 2000.

L’atropine peut provoquer une intoxication que l’on nomme syndrome anticholinergique. Dans les cas extrêmes, cela peut mener jusqu’au coma voire décès suite à des dysfonctionnements respiratoires et du rythme cardiaque.

Pour plus d’informations concernant cette alerte, cliquez ici.

01/12/2017 : Identification de nouveaux comprimés fortement concentrés en MDMA

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de l’identification de six comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA, dont deux contiennent plus de 200 mg de MDMA. Les pilules « Tomorrowland » et « Minion » ont été identifiées dans le cadre du service de testing de l’asbl Modus Vivendi.

Pour plus d’informations concernant cette alerte, cliquez ici.

 

04/09/2017 : Un décès suite à la consommation de 3-MeO-PCP et U-47700

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de la survenue en Flandre du décès d’un jeune homme suite à la consommation de 3-MeO-PCP et U-47700, des nouvelles drogues de synthèse achetées sur internet. La victime n’était pas connue pour être un consommateur régulier de drogues.

Pour plus d’informations concernant cette alerte, cliquez ici.

10/07/2017 : Identification de nouveaux comprimés fortement concentrés en MDMA et contenant du 2C-B

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de l’identification de deux comprimés contenant du 2C-B et de neuf comprimés fortement dosés en MDMA, dont quatre contiennent plus de 200 mg de MDMA. La pilule « Rockstar » contenant du 2C-B a été identifiée dans le cadre du service de testing de l’asbl Modus Vivendi.

Pour plus d’informations concernant cette alerte, cliquez ici.

 

 

 

26/06/2017: Un décès suite à la consommation de 3-MeO-PCP

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de la survenue en Flandre du décès d’un homme d’une trentaine d’années suite à la consommation d’une poudre contenant du 3-MeO-PCP. La victime n’était pas connue pour être un consommateur régulier de drogues.

Le 3-MeO-PCP est un anesthésique dissociatif dérivé de la phencyclidine (PCP), qui a à la fois des propriétés dissociatives et stimulantes.

Ce produit se présente le plus souvent sous forme de poudre, mais peut aussi parfois entrer dans la composition de pilules d’ecstasy. Il est connu pour induire un épisode maniaque voire psychotique à partir de 25 mg et peut causer la mort à plus forte dose.

Pour plus d’informations concernant cette alerte, cliquez ici.

31/05/2017: Trois décès suite à la consommation d’opioïdes de synthèse

Dans le cadre du système d’Alerte Précoce (Early Warning System – EWS), l’Institut Scientifique de Santé Publique (WIV-ISP) nous a informés de la survenue en Flandre de trois décès liés à la consommation d’opioïdes de synthèse probablement achetés sur Internet.

Ces substances ont été utilisées il y a plusieurs décennies dans un contexte de recherche et sont réapparues récemment comme alternatives aux opiacés illégaux classiques (héroïne, morphine). Les victimes étaient apparemment des consommateurs de nouveaux produits de synthèse (NPS) achetés sur Internet comme legal highs ou research chemicals.

Pour plus d’informations concernant cette alerte, cliquez ici.